Téléphone tout-terrain : comment choisir le vôtre ?

Sur le marché de la téléphonie mobile, la technologie évolue à grands pas. Les marques ne manquent pas d’imagination pour proposer des produits de premier choix à leur clientèle. C’est ainsi que les téléphones tout-terrain constituent l’une des dernières tendances. Ce sont des appareils qui offrent une protection efficace contre les conditions les plus extrêmes. Mais, le choix de son smartphone résistant peut être un véritable casse-tête. Pour vous en sortir, vous allez devoir prendre en compte certains critères.

Vérifier l’indice de protection

L’indice de protection, l’IP, est l’élément qui détermine le niveau de résistance de votre smartphone contre les chocs du quotidien. Elle est composée de deux chiffres. Le premier chiffre renseigne sur la résistance de l’appareil contre les agressions solides provenant des débris, des cailloux ou de la poussière par exemple. Le second chiffre informe sur le niveau de protection du téléphone contre les composants liquides comme l’eau. Plus les deux chiffres sont élevés, plus l’appareil est résistant pour en savoir plus …

Prendre en compte les dimensions et le poids du téléphone

Les dimensions et le poids du téléphone résistant impactent sa maniabilité. Les modèles compacts faciles à manipuler avec une seule main sont à privilégier. Ils pourront tenir dans votre poche avec facilité. Le confort d’utilisation sera aussi optimal.

Prendre en compte le système d’exploitation

Les smartphones résistants disponibles sur le marché sont généralement dotés d’un système d’exploitation Android. Toutefois, les interfaces sont personnalisées suivant chaque marque. Vous devez alors faire le choix de celle qui répond à vos attentes.

Tenir compte de la connectivité et du réseau

Considérez également la connectivité de l’appareil. Ce dernier doit présenter la compatibilité avec la prise jack, le Bluetooth et le système dual-sim. Quant au réseau de votre smartphone, il doit être compatible avec la 4G si vous voulez profiter d’un bon débit de connexion.