3 conseils pour éviter de payer les impôts sur vos revenus locatifs ?

Avoir un logement locatif n’est pas toujours facile surtout quand on est soumis à diverses formes d’imposition. Plusieurs techniques permettent pourtant d’échapper à la vigilance du fisc. Focus sur 3 astuces qui vous permettront d’éviter de payer des impôts sur vos revenus locatifs !

Opter pour une location meublée non professionnelle

Avec la location meublée non professionnelle, le souscripteur à ce régime bénéficie de plusieurs atouts fiscaux, dont l’amortissement de ses impôts. En effet, avec une location meublée non professionnelle communément abrégée LMNP, vous échapperez au bénéfice industriel commercial réservé à la location nue. Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à cliquer ici maintenant. De ce fait, vous avez la possibilité de défalquer de vos gains locatifs la totalité des commissions liées à l’aliénation de votre logement. En d’autres termes avec la location meublée non professionnelle vous êtes soumis à une forme de défiscalisation et cela pendant plusieurs années. 

Faites l’achat d’un logement avec des travaux de rénovation 

Une autre des techniques appropriée pour éviter les impôts sur revenus locatifs est bel et bien l’achat d’un logement avec des travaux de rénovation. On estime en effet qu’une fois vous avez dépensé dans les activités de rétablissement de l’immeuble vous n’avez plus droit à un impôt colossal. Tous les frais de rénovation seront déductibles de l’impôt et dans ce cas il n’en restera pratiquement rien à vous déduire de vos revenus locatifs. 

Avoir une limite de revenu locatif

En France, les gains locatifs se voient fortement abaissés après un certain montant. Ainsi, si votre revenu de location d’immeuble excède les 22 000 euros vous vous verrez assujettir à plusieurs impôts. Vous ne le savez sans doute pas, mais l’État estime que vous devez contribuer à un certain remboursement des charges. De la même manière, si votre gain locatif excède le montant mentionné plus haut, mais n’excède pas le montant du foyer fiscal, vous êtes également soumis à un prélèvement fiscal. 

Il est donc conseillé pour éviter les impôts sur vos revenus locatifs d’avoir une limite de gains à percevoir chaque mois sur votre logement. Arrangez-vous de telle sorte que la somme de vos gains ne dépasse pas le montant prévu par le fisc.